Dernières infos de GRAIN

AELE -Mercosur : un nouveau coup bas porté au climat, aux droits des peuples et à la souveraineté alimentaire

Les impacts climatiques de l'accord commercial AELE-Mercosur, s'il se concrétise, seront importants, même si on se base seulement sur quelques produits agricoles produits industriellement. Nous ne pouvons pas à la fois développer le commerce mondial et réduire les émissions, comme il est si urgent de le faire. Cette seule raison justifie que l'accord soit abandonné.

Les impacts climatiques de l'accord commercial AELE-Mercosur, s'il se concrétise, seront importants, même si on se base seulement sur quelques produits agricoles produits industriellement. Nous ne pouvons pas à la fois développer le commerce mondial et réduire les émissions, comme il est si urgent de le faire. Cette seule raison justifie que l'accord soit abandonné.

Infographie | Enclosures numériques : l'accaparement technologique des terres

Dans l'infographie suivante, nous examinons les rouages et le labyrinthe complexe selon lesquels les entreprises, avec le concours d'institutions internationales telles que la Banque mondiale, s'emparent des terres en se servant de ces nouvelles technologies, au détriment des terres publiques et des territoires collectifs des communautés paysannes et autochtones.

Dans l'infographie suivante, nous examinons les rouages et le labyrinthe complexe selon lesquels les entreprises, avec le concours d'institutions internationales telles que la Banque mondiale, s'emparent des terres en se servant de ces nouvelles technologies, au détriment des terres publiques et des territoires collectifs des communautés paysannes et autochtones.

Brochure | UPOV: Hold-up sur les semences

Les paysannes et les paysans du monde entier comprennent ce qui est en jeu avec UPOV. Malgré tout leur pouvoir, les grandes firmes et les gouvernements puissants qui soutiennent les aberrations telles que l’UPOV n’ont pas la tâche facile. La brochure suivante explique plus en détail de quoi nous parlons.

Les paysannes et les paysans du monde entier comprennent ce qui est en jeu avec UPOV. Malgré tout leur pouvoir, les grandes firmes et les gouvernements puissants qui soutiennent les aberrations telles que l’UPOV n’ont pas la tâche facile. La brochure suivante explique plus en détail de quoi nous parlons.

GRAIN en 2020 : l'essentiel de nos activités

Ce rapport donne des exemples du soutien apporté par GRAIN en 2020 sous forme de travail d'information et de construction des mouvements dans les luttes pour la souveraineté alimentaire. De la mainmise des grandes entreprises à la conservation des semences, de l'élevage industriel à l'agroécologie, nous sommes déterminés à dénoncer les maux du système actuel et à faire progresser des alternatives vers des systèmes alimentaires contrôlés par la communauté.

Ce rapport donne des exemples du soutien apporté par GRAIN en 2020 sous forme de travail d'information et de construction des mouvements dans les luttes pour la souveraineté alimentaire. De la mainmise des grandes entreprises à la conservation des semences, de l'élevage industriel à l'agroécologie, nous sommes déterminés à dénoncer les maux du système actuel et à faire progresser des alternatives vers des systèmes alimentaires contrôlés par la communauté.

L’agroécologie face au chaos climatique : des agricultrices et agriculteurs mènent la charge en Asie

Alors que la lutte effrénée contre les dérèglements de notre climat s’intensifie, certaines solutions mises en avant par nos gouvernements pour lui faire face sont trompeuses. Non seulement elles ne nous mettent pas sur la bonne voie, mais elles aggravent une multitude d’autres problèmes. Heureusement, en Asie, de nombreuses personnes pratiquant l’agriculture se trouvant aux premières lignes de cette catastrophe climatique défendent une solution qui fonctionne et est adaptée à leurs conditions socio-économiques et à leurs traditions agricoles : l’agroécologie.

Alors que la lutte effrénée contre les dérèglements de notre climat s’intensifie, certaines solutions mises en avant par nos gouvernements pour lui faire face sont trompeuses. Non seulement elles ne nous mettent pas sur la bonne voie, mais elles aggravent une multitude d’autres problèmes. Heureusement, en Asie, de nombreuses personnes pratiquant l’agriculture se trouvant aux premières lignes de cette catastrophe climatique défendent une solution qui fonctionne et est adaptée à leurs conditions socio-économiques et à leurs traditions agricoles : l’agroécologie.

Greenwashing des entreprises : le « zéro net » et les « solutions fondées sur la nature » sont des escroqueries meurtrières

Les entreprises intensifient leur greenwashing pour parer à toute mesure visant à maîtriser leurs émissions de GES. Après avoir passé cinq ans à ne rien faire pour atteindre les objectifs déjà compromis fixés par l'Accord de Paris de 2015, des dizaines de grands pollueurs comme Nestlé et Shell prennent aujourd'hui des engagements « zéro net », principalement pour satisfaire les besoins de relations publiques des acteurs financiers qui les alimentent en capitaux.

Les entreprises intensifient leur greenwashing pour parer à toute mesure visant à maîtriser leurs émissions de GES. Après avoir passé cinq ans à ne rien faire pour atteindre les objectifs déjà compromis fixés par l'Accord de Paris de 2015, des dizaines de grands pollueurs comme Nestlé et Shell prennent aujourd'hui des engagements « zéro net », principalement pour satisfaire les besoins de relations publiques des acteurs financiers qui les alimentent en capitaux.

Quel genre de “marchés” revendiquons-nous ?

Dans les discussions sur le développement de systèmes alimentaires locaux ou le soutien aux petits agriculteurs, on entend souvent des arguments comme « supprimer les intermédiaires » ou « relier directement les agriculteurs aux consommateurs ». Mais ces concepts peuvent être trompeurs quand il s’agit de lutter pour la souveraineté alimentaire. Les petits agriculteurs et les paysans ne représentent qu’un élément de la complexité du réseau alimentaire.

Dans les discussions sur le développement de systèmes alimentaires locaux ou le soutien aux petits agriculteurs, on entend souvent des arguments comme « supprimer les intermédiaires » ou « relier directement les agriculteurs aux consommateurs ». Mais ces concepts peuvent être trompeurs quand il s’agit de lutter pour la souveraineté alimentaire. Les petits agriculteurs et les paysans ne représentent qu’un élément de la complexité du réseau alimentaire.

Dessin animé UPOV : Hold-up sur les semences

Pour aider à comprendre l'UPOV, nous vous présentons ce petit dessin animé qui cherche à expliquer simplement pourquoi l'UPOV est un accord qui tente de s'approprier et de privatiser les semences que les peuples du monde ont développées durant des milliers d'années et pourquoi nous devons lui résister et exiger son démantèlement.

Pour aider à comprendre l'UPOV, nous vous présentons ce petit dessin animé qui cherche à expliquer simplement pourquoi l'UPOV est un accord qui tente de s'approprier et de privatiser les semences que les peuples du monde ont développées durant des milliers d'années et pourquoi nous devons lui résister et exiger son démantèlement.

Contrôle numérique : comment les Big Tech se tournent vers l'alimentation et l'agriculture (et ce que cela signifie)

Les entreprises technologiques et les plateformes de distribution les plus importantes du monde, telles que Microsoft et Amazon, ont commencé à s'implanter dans le secteur alimentaire. Quelles sont les implications pour les petits agriculteurs et les systèmes alimentaires locaux ? Cette évolution conduit à une intégration forte et puissante entre les entreprises qui fournissent des produits aux agriculteurs et celles qui contrôlent les flux de données et ont accès aux consommateurs.

Les entreprises technologiques et les plateformes de distribution les plus importantes du monde, telles que Microsoft et Amazon, ont commencé à s'implanter dans le secteur alimentaire. Quelles sont les implications pour les petits agriculteurs et les systèmes alimentaires locaux ? Cette évolution conduit à une intégration forte et puissante entre les entreprises qui fournissent des produits aux agriculteurs et celles qui contrôlent les flux de données et ont accès aux consommateurs.

Un nouveau rapport illustre l'échec monumental du financement par les banques de développement européennes d'une plantation de l'ère coloniale

Un nouveau rapport publié par une alliance d'organisations de la société civile démonte l'un des échecs les plus scandaleux des investissements agricoles des banques de développement. Ce rapport explique en détail comment les plus grandes banques de développement européennes ont investi jusqu'à 150 millions de dollars dans une entreprise de plantation de palmiers à huile, malgré les conflits de longue date opposant l'entreprise aux communautés locales.

Un nouveau rapport publié par une alliance d'organisations de la société civile démonte l'un des échecs les plus scandaleux des investissements agricoles des banques de développement. Ce rapport explique en détail comment les plus grandes banques de développement européennes ont investi jusqu'à 150 millions de dollars dans une entreprise de plantation de palmiers à huile, malgré les conflits de longue date opposant l'entreprise aux communautés locales.

Les leçons de 30 ans de GRAIN

Ce qui fut au départ une initiative passionnée et déterminée de quelques activistes en Europe a mûri et s'est transformé en une organisation internationale solide, diverse et décentralisée. Nous présentons ici quelques-unes des leçons tirées de notre évolution et les changements entrepris sur cette période de 30 ans.

Ce qui fut au départ une initiative passionnée et déterminée de quelques activistes en Europe a mûri et s'est transformé en une organisation internationale solide, diverse et décentralisée. Nous présentons ici quelques-unes des leçons tirées de notre évolution et les changements entrepris sur cette période de 30 ans.

Rivières toxiques : la lutte contre l'accaparement de l'eau par les plantations de palmiers à huile

L'accaparement de l'eau lié à l'accaparement des terres par l'agro-industrie a conduit à d'innombrables cas de conflits sociaux et de destruction de l'environnement dans le monde entier. Le boom industriel de la demande d'huile de palme comme huile végétale de remplacement bon marché en constitue un excellent exemple. Ce boom se paye très cher par la destruction des forêts tropicales, l'exploitation de la main-d'œuvre et de l'accaparement brutal des terres et de l'eau.

L'accaparement de l'eau lié à l'accaparement des terres par l'agro-industrie a conduit à d'innombrables cas de conflits sociaux et de destruction de l'environnement dans le monde entier. Le boom industriel de la demande d'huile de palme comme huile végétale de remplacement bon marché en constitue un excellent exemple. Ce boom se paye très cher par la destruction des forêts tropicales, l'exploitation de la main-d'œuvre et de l'accaparement brutal des terres et de l'eau.

La Journée internationale des vendeurs de rue et la nécessité de lutter collectivement

Voici la 20ème édition de notre bulletin trimestriel de veille des supermarchés d'Asie. C'est une belle occasion, étant donné que nous célébrons la Journée internationale des vendeurs de rue le 14 novembre – une journée pour appeler à reconnaître la contribution des vendeurs de rue à nos systèmes alimentaires et à nos vies, et pour sensibiliser sur les importants défis auxquels ils font face.

Voici la 20ème édition de notre bulletin trimestriel de veille des supermarchés d'Asie. C'est une belle occasion, étant donné que nous célébrons la Journée internationale des vendeurs de rue le 14 novembre – une journée pour appeler à reconnaître la contribution des vendeurs de rue à nos systèmes alimentaires et à nos vies, et pour sensibiliser sur les importants défis auxquels ils font face.

"Quel est le rapport entre la production industrielle de viande et la crise climatique ?" La BD

Alors que la pandémie remet en question, parmi tant d'autres choses, l'élevage industriel et celui d'animaux confinés, nous publions la BD Quel est le rapport entre la production indutrielle de viande et la crise climatique ? dans laquelle nous expliquons clairement et simplement les impacts de ce modèle d'élevage sur le climat de notre planète.

Alors que la pandémie remet en question, parmi tant d'autres choses, l'élevage industriel et celui d'animaux confinés, nous publions la BD Quel est le rapport entre la production indutrielle de viande et la crise climatique ? dans laquelle nous expliquons clairement et simplement les impacts de ce modèle d'élevage sur le climat de notre planète.

Les barbares à la porte de la ferme : le capital-investissement à l'assaut de l’agriculture

Depuis le milieu des années 2000, les investissements institutionnels dans l'agriculture ont commencé à s’accroître. Avec un nombre de fonds axés sur l'agriculture qui est passé de sept en 2004 à plus de 300 aujourd'hui, l'intérêt de capter les bénéfices de l'agriculture et de l'agrobusiness à l'échelle mondiale est réel – et la Covid-19 ne ralentit pas cette évolution.

Depuis le milieu des années 2000, les investissements institutionnels dans l'agriculture ont commencé à s’accroître. Avec un nombre de fonds axés sur l'agriculture qui est passé de sept en 2004 à plus de 300 aujourd'hui, l'intérêt de capter les bénéfices de l'agriculture et de l'agrobusiness à l'échelle mondiale est réel – et la Covid-19 ne ralentit pas cette évolution.